Comment le contenu change-t-il ? Quelles stratégies de backlinks fonctionnent-elles toujours ? Quelle est l’importance de la recherche vocale et de la recherche visuelle ? Comment les SEO peuvent-ils s’équiper pour être prêts pour la prochaine mise à jour de Google et quoi d’autre sera important pour le référencement en 2019 ?

Dans cet article, les experts en SEO répondent largement à vos questions à partir du webinaire. Il y a en effet 22 meilleurs conseils pour le référencement en 2019, offerts par Marcus Tober, fondateur et directeur de l’innovation de Searchmetrics, et Björn Beth, directeur du groupe de stratégies numériques pour la région EMEA.

Avez-vous besoin d’aide pour configurer et mettre en œuvre votre stratégie de référencement et de contenu ? Alors pourquoi ne pas prendre rendez-vous avec ce groupe de stratégies numériques ? Ces consultants peuvent vous aider, pour que vous puissiez en profiter, suivez-vous le plan ci-dessous :

Vidéo: apprendre les erreurs, bâtir sur le succès

Les réponses aux questions qui ont été posées lors du récent webinaire, avec Marcus Tober et Svetlana Stankovic, Team Lead consultant chez Groupe Strategies Digital, ainsi que lors du webinaire allemand avec Marcus Tober et Björn Beth, dans «Apprendre des erreurs, bâtir sur le succès : une leçon d’histoire sur le référencement», ces experts ont abordé des tactiques obsolètes de l’ère du référencement optimisé et les stratégies nécessaires à la réussite durable d’aujourd’hui et de demain.

Tendances générales du référencement pour 2019

  1. Quels sont vos 3 principaux erreurs SEO à ne pas faire pour 2019 ?

Marcus Tober: Pour moi, il ya une chose à ne pas faire : ne faites pas de référencement qui n’aide pas l’utilisateur. Beaucoup de choses, comme la création de liens, par exemple, ont une valeur claire si les liens sont bien intégrés et aident l’utilisateur à trouver des informations. D’autres notions de base en référencement, telles que l’optimisation des titres et des titres, doivent également être réalisées en pensant à l’utilisateur. L’inclusion d’un mot-clé particulier dans le titre de la page peut aider à préciser un titre par ailleurs vague.

En termes de ce que vous devriez faire, voici mes trois points principaux:

  1. Nettoyez les sites Web et consolidez ou supprimez le contenu.
  2. Mesurez l’engagement des utilisateurs avec des mesures telles que le taux de rebond et le temps passé sur site, puis optimisez-le en conséquence.
  3. Examinez le référencement technique pour améliorer des choses telles que les temps de chargement et / ou migrez vers HTTPS pour créer la base idéale pour votre site. Même le meilleur contenu ne sera pas classé si vous négligez les aspects techniques de votre site.

Björn Beth: En 2019, pour se tourner vers l’avenir, le principal objectif du référencement est de sortir de son silo. Le référencement ne peut pas fonctionner de manière isolée. Il a un impact sur le produit, le marketing et le plus important chiffre d’affaires. Et cela fonctionne dans les deux sens. La convivialité, l’infrastructure technique, le développement de la marque, etc. deviennent de plus en plus importants pour le classement Google. Ce sont des domaines dans lesquels les référenceurs doivent faire pression et exiger davantage de coopération entre les départements.

  1. Quelles tendances les référenceurs devraient-ils connaître et comment devraient-ils se préparer à affronter les futures mises à jour de Google?

Marcus: En regardant la mise à jour de l’algorithme principal de Mars 2019, nous voyons un autre exemple d’engagement gratifiant de la part de Google et d’un contenu utile. Cela signifie que, à mesure que la quantité de contenu en ligne disponible augmente, Google accorde une plus grande attention aux signaux indiquant si les utilisateurs sont satisfaits ou non. Cette tendance ne peut être freinée et les facteurs de classement traditionnels continueront de perdre de leur importance, surtout les marchés les plus concurrentiels. Dans des marchés plus spécialisés, Google doit s’appuyer sur des éléments tels que l’analyse de liens et de contenu, faute de données de formation suffisantes pour tirer des conclusions des signaux des utilisateurs.

  1. À quoi ressemblera le référencement dans le futur, notamment la recherche vocale et la recherche visuelle?

Björn Beth: Je pense que Visuel Search ou la recherche visuelle a beaucoup de potentiel pour le commerce électronique. Une étude de Visenze a montré que 62% de la génération Z (jusqu’à environ 20 ans) souhaitait plus que toute autre technologie des capacités de recherche visuelles. C’est pourquoi Amazon et Snapchat ont déjà développé une solution de recherche visuelle pour les achats via des photos. Asos, par exemple, est un autre grand détaillant qui a investi dans des solutions d’applications. Pinterest (Lens) et Google (Google Lens) s’intéressent également à ce sujet. De nos jours, il est plus facile de prendre une photo que de formuler une requête complexe. Nous n’en sommes donc encore qu’à ses débuts, mais Visual Search va être très volumineux. C’est pourquoi je vous recommande de ne pas perdre votre temps à jouer et à tester des choses en dehors.

La recherche vocale sera vraiment intéressante lorsqu’elle commencera à être intégrée dans de nombreux appareils, tels que des voitures, des réfrigérateurs ou des maisons. Dès que nous nous habituerons à ce que ces dispositifs soient les paramètres par défaut de notre environnement, ils gagneront en popularité. C’est mon point de vue, parler à 38 ans. Pour mes enfants, il est tout à fait normal d’interagir avec Alexa ou Google Home. Nous verrons comment leur génération adopte et développe davantage la recherche vocale.

Marcus: L’importance de la recherche visuelle dépend du secteur dont vous parlez. Dans de nombreux domaines B2C, mais surtout dans le secteur B2B, le trafic d’ordinateurs est encore beaucoup plus élevé que le mobile. Il est donc inutile de se concentrer sur Visual Search qui ne peut pas être utilisé sur le bureau. En outre, plus un site Web est étroitement impliqué dans les thèmes YMYL, comme la planification financière, plus le contenu et la structure restent importants, car les utilisateurs qui recherchent des informations sur ces thèmes effectuent de nombreuses recherches avant de prendre une décision d’achat. Je pense aussi que la recherche vocale est surestimée. Google Home et Amazon Echo sont utilisés pour des tâches simples comme jouer de la musique ou allumer une lampe, mais ils ne conviennent pas à la recherche détaillée.

Contenu

  1. Si mon contenu n’est pas à jour, dois-je le mettre à jour uniquement pour rendre Google heureux?

Marcus: Vous ne devriez pas mettre à jour le contenu si la mise à jour n’apporte aucune valeur supplémentaire. Les contenus persistants qui ne sont pertinents qu’à certaines périodes de l’année devraient bénéficier d’un lien interne plus fort pendant la haute saison. Un exemple de ceci serait une page sur les symptômes de la grippe. Le contenu ne changera possiblement pas au cours de l’année, ou du moins sera très similaire, mais il ne deviendra vraiment pertinent qu’en novembre. Si vous faites un lien plus étroit avec ce contenu pendant ce temps, vous montrez alors à Google et à vos utilisateurs que c’est plus important qu’auparavant.

  1. Si vous avez beaucoup de contenu, comment identifiez-vous les URL à supprimer

Björn: L’un des moyens consiste à utiliser Google Analytics ou la console de recherche Google pour voir quelles pages n’ont reçu aucun trafic au cours des 6 ou 12 derniers mois. Ceux-ci peuvent ensuite être supprimés. Une autre solution consiste à utiliser une solution logicielle telle que Ahrefs pour voir quelles pages présentant des rubriques similaires peuvent être consolidées pour créer des pages de qualité supérieure générant potentiellement davantage de trafic.

Marcus: Je peux également consulter l’historique pour voir la fréquence d’exploration de ces pages par Google ou les dates de cache des pages dans les résultats de recherche Google.

  1. Est-il juste de supprimer le contenu en concurrence avec d’autres pages, même s’il peut se classer mieux pour des mots clés sémantiquement similaires au contenu à conserver?

Marcus: Il est tout à fait possible de figurer plusieurs fois dans les résultats de recherche Google. Dans ce cas, les pages concurrentes ont le droit d’exister. Mais si les pages sont trop similaires, vous courez le risque que Google ne soit pas en mesure de déterminer quelle page est la plus pertinente. Dans une telle situation, il est préférable de consolider le contenu sur une URL. Cela serait également utile pour l’utilisateur.

Voici un exemple: vous avez un article avec un lien vers une galerie d’images associée. Maintenant, l’article se classe et, la galerie aussi, car elle contient des images et des légendes supplémentaires pertinentes. Il est maintenant possible que Google utilise l’intention de l’utilisateur pour déterminer quelle URL est la plus efficace et que les classements peuvent fluctuer. Si cela se produit, je recommanderais de fusionner le contenu en incorporant la galerie d’images dans l’article.

  1. Est-il toujours utile d’écrire du contenu SEO pour les pages de catégorie des boutiques en ligne?

Personne ne lit ces textes dans les barres latérales ou sous les listes de produits, mais cela semble toujours être une pratique courante.

Marcus: Les pages de catégorie ne sont peut-être pas très importantes pour les conversions, mais elles distribuent le trafic vers des sous-pages de produits individuels sur lesquels l’utilisateur peut effectuer une conversion. Je pense toujours qu’il est important d’inclure du texte sur les pages de catégorie. Présenter une liste de produits sans aucun contenu ne suffit pas, à mon sens. L’important est que le texte soit de qualité suffisante: quelles informations sont pertinentes pour l’utilisateur? Quelles questions l’utilisateur serait-il susceptible de poser s’il devait se rendre dans un magasin spécialisé?

Björn: Souvent, les listes de produits sont générées sur les pages de catégories à l’aide de plug-ins JavaScript. Nous savons que Googlebot a toujours des difficultés à analyser et à évaluer le contenu JavaScript. Dans des cas extrêmes, Googlebot pourrait considérer l’URL comme complètement vide s’il ne parvient pas à lire le flux de produit et qu’il n’ya pas d’autre texte sur la page.

  1. La position d’un texte, au-dessus ou au-dessous des produits, affecte-t-elle le classement? Tout le monde semble avoir un avis différent, mais existe-t-il un moyen de mesurer cela?

Marcus: Le texte ne doit pas toujours apparaître sous les produits. Il peut être positionné au dessus des produits, à l’aide d’un accordéon par exemple. Si le texte est généralement masqué et que seules les premières lignes sont visibles, l’utilisateur peut décider s’il souhaite ou non lire ces informations.

Björn: Nous devons nous éloigner des textes de catégories qui ne sont écrits qu’à des fins de référencement. Les textes avec un caractère de magazine sont plus souhaitables. Cela signifie des guides de l’utilisateur bien rédigés ou des conseils de style qui fournissent des recommandations utiles à l’utilisateur et facilitent sa décision d’achat. Le texte doit être considéré comme faisant partie de la mise en page de la page de destination, et non pas comme un « doit avoir » en bas ou caché dans une barre latérale.

  1. Searchmetrics Content Experience compare le nombre de mots avec les URL des concurrents. La longueur du contenu est-elle déterminante pour les classements?

Marcus: Le nombre de mots doit servir de guide indiquant si un sujet nécessite plus ou moins de contenu.

Björn: Oui, le nombre de mots est un excellent indicateur de la question de savoir si un sujet a tendance à contenir beaucoup de contenu. Les sujets de santé, par exemple, nécessiteront généralement plus d’explications et seront plus longs. Bien sûr, il faut encore que les longs textes aient du sens, ne tombez pas dans le bourrage de mots-clés, mais si le sujet donne plus de détails, j’essaierai toujours d’écrire quelque chose de dix pour cent plus longtemps que mes concurrents. D’autre part, si quelqu’un recherche des costumes ou des sujets liés à la mode, une galerie d’images pertinente aura un impact plus important sur le classement que quelques mots en plus.

Liens et Link-building

  1. Si vous souhaitez recevoir des avis de contenu de haute qualité, la création de liens est-il un bon moyen de le faire?

Marcus: La création de liens est un élément utile d’une stratégie de relations publiques et de marketing si vous souhaitez sensibiliser l’utilisateur à la valeur ajoutée du contenu. Si le contenu fournit une valeur, les liens doivent venir par eux-mêmes. Il est particulièrement important pour les grandes marques que leurs référenceurs travaillent en étroite collaboration avec les équipes marketing, relations publiques et réseaux sociaux lors de la planification d’une campagne. Ils peuvent ainsi s’assurer que le contenu reste en permanence sur les pages de destination des campagnes spéciales. Si des pages sont simplement supprimées une fois la campagne terminée, vous obtiendrez probablement des liens menant à 404 pages d’erreur.

Björn: Je pense qu’il est important de penser plus que le canal de référencement. L’ensemencement de contenu via le réseau social est, par exemple, une autre stratégie. Si j’ai du bon contenu qui convient à un créneau spécifique, je peux alors utiliser social pour le partager au sein de mon créneau et m’attendre à générer rapidement des liens de haute qualité de cette manière.

  1. Quel est l’intérêt d’avoir un article Wikipedia pour l’entreprise que vous essayez de classer?

Marcus: En règle générale, Wikipedia crée plus de crédibilité pour vous et votre entreprise. Parce que Wikipedia est fortement entretenu, il est très difficile de tricher là-bas. Les entreprises ou les personnes qui apparaissent dans Wikipedia gagneront également en crédibilité auprès de Google. Je ne dirais pas cela comme un facteur de classement en soi, mais c’est certainement un signe qui est reconnu.

  1. Que pensez-vous de la création de liens en 2019? Est-ce que l’essentiel est de garder un œil sur le désaveu?

Marcus: Aujourd’hui, la création de liens devrait être considérée comme faisant partie des relations publiques. Votre objectif est de promouvoir vos produits ou votre contenu de manière pertinente et d’en tirer les avantages. Si vous adoptez cette approche et travaillez avec des partenaires qui promeuvent le contenu de manière efficace, vous devriez obtenir la notoriété, le trafic et les liens qui en découlent. Idéalement, cela se traduit par une situation gagnant-gagnant. Là encore, l’important est de créer de la valeur ajoutée pour l’utilisateur – c’est-à-dire que la création de liens prend tout son sens. Bien entendu, vous ne devez pas oublier les consignes de Google et les règles relatives à la mise en valeur de la publicité. À l’avenir, Google suivra toujours les liens Internet. La création de liens continuera donc à revêtir une certaine importance.

Björn: particulièrement lorsque vous êtes nouveau sur le «marché Google», les liens sont extrêmement importants pour renforcer l’autorité de votre créneau. Pour ce faire, vous devez investir la créativité dans des campagnes de liens (livres blancs, études, infographies, présentations, entretiens, etc.). Fondamentalement, utilisez le renforcement de liens pour la création de marque classique. Aujourd’hui, si vous ne poursuivez pas de manière agressive la création de liens avec des réseaux de liens ou de blogs, vous n’avez pas à vous soucier de la suppression d’un fichier.

Une autre question : Est-il maintenant conseillé d’éviter complètement les mots-clés argent pour les liens de suivi externes ? La littérature semble dire que seules les informations telles que « nom de la société » ou « c’est ce que disent les experts » sont acceptables. Un profil de lien fonctionne-t-il toujours sans mots-clés d’argent ?

Marcus: Si tel était le cas, chaque lien de mot-clé money serait immédiatement considéré comme du spam. Il est également difficile de savoir exactement quand un mot-clé est un mot clé argent et quand il ne l’est pas. La chose la plus importante à considérer est que le lien placé est pertinent dans le contexte. Si tel est le cas, le lien peut être expressif et contenir des noms de produit ou similaires. Si vous parcourez et modifiez artificiellement vos liens, cela peut devenir un problème si soudainement tous les liens contiennent des mots-clés «argent». Mais dans un profil de lien normal, vous ne pouvez vraiment pas éviter d’avoir de «vrais» textes d’ancrage de mots-clés.

  1. Est-ce que tous les liens externes vers des produits ou services doivent être marqués «non suivis» et marqués comme sponsorisés ou comme annonces, etc.?

Marcus: Je ne suis pas avocat, mais si les liens dirigent les utilisateurs vers des produits ou des services sans intention de publicité, ils ne doivent pas nécessairement être marqués comme tels. Toutefois, si l’auteur crée un contenu dans le but de gagner de l’argent (liens d’affiliation) ou a passé un accord avec le fabricant du produit, ces liens doivent être marqués en conséquence.

    1. Comment aborderiez-vous la création de liens? Comment pouvez-vous obtenir des liens alors que personne ne semble les distribuer volontairement?

Marcus: Je pense que le monde des créateurs de contenu est plus grand que jamais. Si vous investissez des idées et de la créativité dans la production de contenu, les liens viendront. Mais cela ne signifie pas se focaliser névrosées sur les liens, cela signifie mettre l’accent sur la génération d’utilisateurs, le trafic et la crédibilité. L’attention que vous obtenez de ce contenu est ce qui va générer des liens.

  1. Quelle est la bonne stratégie de texte d’ancrage à suivre?

Marcus: La meilleure stratégie de texte d’ancrage consiste à ne pas être obsédé par les textes d’ancrage utilisés par vos concurrents et à ne pas vérifier vos propres textes d’ancrage tous les jours. Il est bien plus important de s’assurer que les liens sont pertinents, quel que soit le texte d’ancrage, et d’analyser les données relatives à l’engagement des utilisateurs. Celles-ci sont beaucoup plus importantes que d’avoir le texte d’ancrage «parfait».

Björn: Pour les liens internes, je travaillerais toujours avec des textes d’ancrage durs.

Expérience Utilisateur

  1. Certaines personnes disent que la publicité au-dessus du pli et les interstitiels intrusifs sont acceptables pour les pages si elles ne sont pas pertinentes pour le référencement, comme les pages de contrôle. Est-ce vrai? Je veux dire, ils affectent toujours la convivialité du site, n’est-ce pas?

Marcus: Si les données utilisateur d’un site Web sont médiocres, cela ne va pas améliorer ses performances de référencement. Mais cela ne signifie pas que vous ne devez pas créer de pages de destination ni de flux d’utilisateurs pour les mesures marketing qui ont lieu en dehors de la sphère de vos pages indexées.

  1. Le texte masqué est-il maintenant acceptable en raison de l’intérêt croissant porté au mobile, à condition qu’il soit dans le code source HTML? Ou bien le contenu non immédiatement visible est-il ignoré par le moteur de recherche?

Björn: Google a déclaré qu’il travaillait sur le traitement égal des textes masqués sur les appareils mobiles. Cela a été confirmé par John Mueller lors d’une récente session de discussion. Actuellement, les textes qui ne sont pas affichés ont une pondération moins grande lors de la détermination du classement.

  1. Puis-je d’abord optimiser les principes de base du référencement, y compris le réglage technique et la publication de contenu, puis optimiser la convivialité?

Björn: Pour moi, l’optimisation de la convivialité devrait être considérée comme faisant partie de vos principes fondamentaux de référencement et ne pas être traitée séparément. Comme nous l’avons vu dans les dernières mises à jour de Google, il s’agit d’un sujet d’optimisation extrêmement important. Ma recommandation est de retravailler chaque modèle d’audit et chaque liste de contrôle sur la page pour une optimisation de base, et d’incorporer des mesures de convivialité. Google Playbooks est une excellente ressource pour ce faire.

  1. Que pouvez-vous dire à propos de la mise à jour Google Core de mars 2019?

Björn: La dernière mise à jour de Google datant de mars 2019 a montré à nouveau que l’impact de l’autorité de la marque, de l’expertise et de l’expérience des utilisateurs sur le classement Google continuait de croître. Mon collègue, Malte Landwehr, a constaté que bon nombre des gagnants de la mise à jour ont de meilleurs signaux utilisateur (temps passé sur le site, taux de rebond, sites par visite). Ce que je trouve intéressant, c’est que de nombreuses pages du secteur de la santé qui ont enregistré de gros gains après la mise à jour précédente ont vu leur visibilité diminuer, et inversement.

  1. Recommanderiez-vous de laisser en permanence le contenu saisonnier en ligne et de le mettre à jour? Ou y a-t-il des exceptions? Un exemple: les offres d’emploi qui sont «en attente» – une date «valide jusqu’au» expirée doit être ajoutée aux données structurées – Google pourrait-il toujours punir des annonces comme celle-ci qui sont toujours en ligne mais «en attente»?

Björn: Pour les offres d’emploi, il y a un balisage «expiré» que j’utiliserais certainement. Lorsque je travaillais chez Ricardo, la plate-forme d’enchères en ligne suisse, nous avons eu beaucoup d’enchères qui n’ont duré que sept jours. Nous avons créé une page statique contenant les articles qui devaient expirer. Pour les URL de liste individuelles, nous avons intégré une canonique à la page statique, ce qui a eu un impact très positif sur notre visibilité en matière de référencement.

Marcus: Je regrouperais toujours les listes dans des pages d’aperçu. Ici, vous pouvez afficher des offres d’emploi actives et expirées. Ensuite, même si une liste n’est plus à jour, la page d’aperçu ne perd pas son classement.

  1. Traiter des sujets régionaux en créant un contenu spécifique à un pays, même sans utiliser Hreflang et uniquement avec les domaines appropriés, fonctionne-t-il vraiment?

Marcus: Selon Google, cela est supposé fonctionner même sans Hreflang. Cependant, Google a parfois du mal à résoudre ce problème et j’utilise donc toujours Hreflang.

Björn: Nous avons actuellement un client qui a des domaines spécifiques à un pays sans Hreflang, et ils ne se classent pas bien avec ces domaines. Nous n’avons pas implémenté Hreflang et cela fonctionne beaucoup mieux!

  1. Comment Google détecte-t-il rapidement les améliorations apportées à un site Web? J’entends souvent « à la prochaine mise à jour »?

Björn: Auparavant, avec les mises à jour Google telles que Penguin, cela pouvait prendre jusqu’à un an avant que les modifications apportées à un site Web n’affectent son classement, car elles ne seraient prises en compte par Google qu’à la prochaine répétition de la mise à jour.

Marcus: Si Google est même vaguement au courant de votre site Web, tous les changements doivent être reconnus très rapidement.

Tags:

Laisser un commentaire